Nikon D7000 : la nouvelle référence pour la photo sub ?

Il a tout pour plaire aux plongeurs ce nouvel appareil photo :
- viseur 100%,
- synchro flash au 1/320ème,
- capteur au format APS-C (oui… pour la photo-sub, je trouve ça mieux qu’un 24×36),
- système anti-poussière,
- tropicalisé (utile lorsqu’il y a une entrée d’eau…)
- double logement cartes mémoires
et… grande nouveauté dans les formats APS-C:
- excellente gestion du bruit dans les hautes sensibilités !

Au sujet de ce dernier point, pour preuve, qq images prises par les amis de Naturapics à la Photokina : suivez le lien www.naturapics.com ! Dire que beaucoup ne juraient que par le 24×36 pour cette raison : les voilà le bec dans l’eau !

Un autre point fort qui m’intéresse moins : la vidéo 1080p avec AF continu et son stéréo !

Ce D7000 devait à l’origine remplacer le D90 (selon les rumeurs ;) ) mais, au final, il se place entre le D90 et le D300s soit entre la gamme amateur et la gamme expert ! On est donc dans une utilisation que l’on peut presque qualifier « d’hybride » puisque l’expert y trouvera ses marques et que l’amateur y trouver les automatismes qui lui sont dédié. Du coup, on peut dire que ce D7000 est une innovation et je sais que certains l’attendaient (la cellule marketing a bien bossé… ;) ).

Il ne manque donc plus que le caisson car, à mon sens, ses caractéristiques en font pour ceux qui veulent passer au reflex (ou changer) un investissement à long terme ! Le D90 était déjà très bien (pour ceux qui l’ont… par contre : gardez le) et si je devais investir aujourd’hui, j’opterai clair et net pour ce boitier qui aura du mou sous la pédale pendant un bon bout de temps !

Nikon D7000

Le ‘plongeur.com Mag nouveau’ est arrivé

à consommer sans modération !

Plongeur.com - le mag 3

Montier en Der 2010… du 18 au 21 novembre

Le Festival International de Photo Animalière et de Nature

Montier en Der 2010

Faites moi savoir si vous y êtes puisque j’y serai… d’autant que 2 de mes images font partie des lauréates dans le cadre du concours international : vive le grand vert ;)

L’anti G11 arrive chez Nikon…

… le v’là… avec ses 10Mpix et son 28-200 – rien n’est encore officiel, mais ça devrait l’être sous peu ! En sous-marin, le gros ‘+’ qu’il pourrait avoir comparé au Canon : le TTL fonctionne même en mode manuel… et un autre ‘+’ à mon sens : ses RAW sont compatibles Nikon Capture. Ses caractéristiques pourraient l’amener à être une référence pour la photosub : à suivre !

P7000

Mer Rouge : de retour d’une Croisière Nord

De retour d’Egypte où j’ai eu le plaisir d’encadrer un stage de photo sous-marine en collaboration avec l’agence de voyage Blue-Lagoon : ils étaient 7 pour la grande majorité équipée d’appareils photos compacts. Les voilà rentrés en France avec toutes les cartes en main pour appréhender le mode manuel : la gestion de la lumière n’a (normalement) plus de secrets pour eux… il ne leurs reste plus qu’à faire des images pour progresser !

Pour la petite histoire : le hasard m’a fait retrouver un couple que j’avais croisé lors du dernier stage que j’organisais en Indonésie. Isabelle et Marco sont des passionnés de voyages-plongées et je vous invite à les retrouver sur leur blog : http://www.ontheploufagain.com. Qui a dit que le « monde est petit » ? ;)

Stagiaires
Bateau

Bateau

La croisière s’est faite sur la goélette Kemal Oglou de Blue Lagoon : un beau bateau fonctionnel avec, pour seuls regrets, quelques cafards qui trainaient de ci de là et des odeurs plutôt nauséabondes par moment dans les toilettes !

Le gros point noir de ce séjour reste la météo : énormément de vent ce qui est plutôt rare pour cette saison. Du coup, l’état de la mer nous a empêché de rejoindre les épaves que nous devions visiter mais heureusement, nous avons pu faire l’une des plus belles d’entre elles à mon goût : le Ghiannis D !

De là, nous avons dû nous résigner à faire des sites type tombants et autres jardins de corail ce qui m’a amené à un constat amer : qu’il s’agisse de faune fixée ou non, les fonds marins de la mer rouge sont de plus en plus pauvres et ce même quand on fait une croisière à bonne distance des côtes !

Fort de ce constat, je comptais ne plus retourner en Egypte mais à en discuter avec le guide Egyptien : il semblerait que le sud de la mer rouge soit encore préservé des affres du tourisme de masse ! Je vais peut-être tout de même essayer de faire mon propre constat lors d’une croisière type Zabargad un de ces jours : avis aux amateurs.

Le guide en question se nomme Houssin : un grand merci à lui de nous avoir mené vers les différents sites en tenant compte de nos demandes. Il se jetait d’ailleurs volontiers à l’eau pour nous accompagner : ce n’est pas toujours le cas.

Pour finir, quelques images – d’autres devraient suivre.

http://www.aquatilia.com/Blog/201007/P768_181.jpg
http://www.aquatilia.com/Blog/201007/P773_007.jpg
http://www.aquatilia.com/Blog/201007/P774_040.jpg
http://www.aquatilia.com/Blog/201007/P773_051.jpg
http://www.aquatilia.com/Blog/201007/CN_03.jpg

Nettoyage de capteur

Voilà quelques années déjà que je m’équipe chez VisibleDust pour le nettoyage de mes capteurs. J’ai commencé par le pinceau et le p’tit dispositif qui le « charge » en ions positifs et qui permet un nettoyage à sec que j’ai complété par la suite avec des spatules jetables que l’on peut imbiber d’un produit vendu par la marque et qui permet un nettoyage humide (idéal quand il y a des taches de graisse). J’ai pu essayer un produit qu’ils ont mis sur le marché il y a qq temps déjà et… pour ne pas le dire… j’ai été soufflé par sa simplicité d’utilisation et son efficacité ;) !

La soufflette Zeeion !

Zeeion

Prochainement, je vais mettre en ligne un topo dans lequel j’explique comment je nettoie mes capteurs…

En attendant, je pars pour l’Egypte afin d’assurer ce stage que j’attends avec impatience car… à suivre ;)

Des t-shirts pour les plongeurs…

… un nouvel « éditeur » qui se lance dans les t-shirts pour nous plongeurs : www.sharktees.com !
Vous pouvez y aller tranquille pour la commande : c’est un copain ;)

SharkTees

Guillaume Nery filmé au Blue Hole

Encore un apnéiste qui  exploite le Canon 5D MkII pour se faire filmer en pleine action : heureusement que je ne fais pas de vidéo sinon je crois bien que je me laisserais tenter ;) !

Cette vidéo a été tournée au Dean’s Blue Hole d’une profondeur de 202m aux Bahamas (rien à voir avec celui de Dahab). Guillaume ne revendique en rien d’avoir touché le fond en apnée libre sans palmes mais annonce clairement que ce film est une fiction dans le cadre d’un projet artistique !

Son site : http://www.guillaumenery.fr

Son blog : http://guillaumenery.over-blog.com

Des apnéistes dans le Haut-Doubs

Ce week-end, les apnéistes du grand Est m’ont convié à venir les prendre en photo dans le cadre d’un stage qu’ils organisaient dans le Doubs à Malbuisson. Ca a été pour moi l’occasion de travailler l’éclairage au flash dans des conditions de plongée plutôt difficiles vu le peu de visibilité qu’il y avait et vu le nombre de particules en suspension ! Voici quelques images… entre autres…

Nauticam : un 1er essai

Dans le cadre d’une rencontre de photographes subaquatique que j’organisais en Alsace ce week-end, j’ai pu tester un caisson de la marque Nauticam : celui du Nikon D90. Côté spécificités, il est équipé d’une prise synchro pour y connecter un flash mais aussi de 2 prises pour synchroniser des flashs via une fibre optique en slave TTL – le reste est comme ailleurs : tous les boutons nécessaires à la prise de vue sous-marine sont là ! La config incluait un hublot pour le Nikon AFS 60mm Micro et l’objectif en question !

Dans l’ensemble, pour le peu que j’ai pu voir, ce caisson est de bonne facture : la finition est très bien et la qualité de fabrication est au rendez-vous… Une petite inquiétude cependant au sujet du système de verrouillage « maison » des dômes/hublots : tiendra t’il le coup à long terme ? Ajoutez à cela qu’il n’est pas évident d’enlever le hublot/dôme sans avoir ouvert le dos et retiré le boitier au préalable : dommage quand on veut juste changer d’objectif entre 2 plongées… J’ai là un peu de mal à comprendre pourquoi chez Nauticam ils ont opté pour ce système alors que la baïonnette a fait ses preuves – peut être pour se démarquer de la concurrence ? Reste le seul vrai regret : celui que les boutons de diaphragme et vitesse soient un peu petits et même difficile à tourner en comparant avec les caissons que j’ai pu utiliser jusque là ! Le viseur, quant à lui, reste fidèle à celui des autres marques : rikiki mais de bonne qualité ! En clair, les angles sont difficiles à voir et il faut les regarder « un par un » pour être certain de son cadrage ! Celui qui optera pour ce caisson pourra néanmoins acquérir par la suite un viseur externe qui devrait régler le problème moyennant quelques deniers supplémentaires…

Un autre première pour moi, l’utilisation du Nikon 60mm f/2.8G ED AF-S Micro : il accroche vraiment bien celui-là contrairement au 105AFS de la même marque ! Je n’ai pas essayé en cas de faible luminosité, je pense voir ça ultérieurement ! Le hublot Nauticam laisse malheureusement trop d’espace devant l’objectif ce qui ne facilite pas l’éclairage du sujet au rapport 1:1 : dommage !

Reste l’iTTL en mode esclave : cela fonctionne vraiment très bien… l’ayant déjà utilisé avec un SB800 en caisson, cela ne me surprend pas ! Reste tout de même les limitations de l’iTTL qui font que je travaille systématiquement en manuel pour le réglage de mes flashs mais ce mode à le mérite d’aider les débutant à se concentrer sur le plus important : le bon diaph et la bonne vitesse ;) !

Eau douce